0

La médecine vasculaire s’intéresse à la circulation du sang (5 litres environ) autour du cœur dans un circuit qui comprend environ 100 000 km de vaisseaux. Ce circuit comprend deux grands compartiments : les artères qui partent du cœur avec le sang pulsé et les veines qui assurent le retour du sang vers le cœur. On a donc environ 1 litre de sang oxygéné qui part vers nos tissus pour 4 litres de sang usagé qui doit revenir au cœur. L’homme est capable de maintenir ce système en bon équilibre, sans grands efforts, ce qui lui a permis de vivre sur terre depuis des millions d’années.

L’angiologue joue un rôle primordial pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. En effet  mieux connaître les besoins fondamentaux de la globalité du système circulatoire dans le quotidien, sans effort, permet le maintien de son équilibre. Ses besoins sont souvent mal ressentis par le patient, sous-estimés et mal compensés par l’exercice physique différé.

La phlébologie, qui s’occupe du compartiment du sang usagé, représente une part importante de l’activité de l’angiologue. Ces pathologies sont souvent favorisées par le mode de vie du monde moderne ; jambes lourdes, crampes, varices plus ou moins symptomatiques ou inesthétiques….

L’angiologue, par ses conseils de prévention simples, accessible à tout âge, va permettre au patient de rééquilibrer efficacement sa circulation globale et par là même les symptômes des jambes lourdes. Si un traitement anatomique reste nécessaire, cette préparation de quelques semaines en optimisera les résultats. Plusieurs techniques existent : Micro-scléroses pour télangiectasies ou varicosités, sclérose mousse pour petites varices sinueuses, et le traitement thermique endoveineux pour les varices.
Ce traitement est recommandé par les sociétés savantes avant la chirurgie, car entre autres, il est réalisé en anesthésie locale.

TRAITEMENT THERMIQUE ENDOVEINEUX

Ce traitement physique est pratiqué à la clinique par le Dr Anne Taquet ; membre de la SFMV (société française de médecine vasculaire), SFP (société française de phlébologie), SFC (société française de cardiologie)

Le traitement thermique endoveineux par radio fréquences est un procédé physique, uniquement local, qui consiste à échauffer la paroi de la veine à fermer au moyen d’une petite antenne (ou sonde) introduite dans la veine. Il ne requiert aucun arrêt de travail et est pris en charge par la sécurité sociale depuis avril 2015.

Une procédure de traitement thermique endoveineux comporte 3 phases :

  • Après anesthésie cutané locale, sous contrôle échographique, introduire  la sonde ou antenne dans la veine en un seul point, à l’aide d’un introducteur et monter la longueur voulue, à distance de sa terminaison.
  • Phase de préparation qui consiste à réduire le diamètre initial de la veine au contact de la sonde, en créant une tumescence autour de la portion de veine à fermer par une série de petites injections de sérum physiologique avec un peu de xylocaïne et créer ainsi l’ anesthésie locale permettant de ne pas sentir ensuite la chaleur ;
  • Traitement thermique de la veine par émission d’énergie au bout de la sonde progressivement retirée, indolore, durée 5 à 10 mn suivant la longueur.

Dès que le traitement est terminé, le patient peut se lever et marcher après lui avoir mis une contention pour quelques jours seulement. Une visite de contrôle est à prévoir dans les jours suivants.

Dr Anne TAQUET : Tél : 01 45 80 38 31 – 75014 Paris

0 (1)